"...Barcelone, cette ville c'est Barcelone

Rien qu'd'y penser, parole

Moi, j'plains la neige !

Ô, Barcelone

Qui ne tombera jamais là-bas..."

(Franck Monnet)

 

Barcelone, l'excentrique...

hola

Barcelone, l'architecturale...

archi

archi2

archi3

archi4

Barcelone, la graphique...

graphique2

graphique

graphique3

Barcelone, l'artistique...

decorative

moderne

artistique2

artistique

Barcelone, la grandiose...

grandiose

grandiose2

Barcelone, la délicieuse...

delicieuse3

delicieuse

delicieuse2

Barcelone, l'opulente...

heteroclite

touristique2

opulente

Barcelone, la musicale...

musicale3

musicale

musicale2

Barcelone, la belle de nuit...

bdn3

bdn1

bdn2

 

J'ai eu la chance de pouvoir passer une semaine avec mon homme à Barcelone... Sans enfants, sans contraintes, juste une bonne paire de chaussures confortables et mon inséparable Nikon pour figer dans le temps cette parenthèse à deux...

Si vous souhaitez visiter Barcelone, n'hésitez pas ! C'est une ville qui foisonne de choses à faire, de choses à voir, de choses à manger, de choses à acheter, de choses à apprécier... 

Nous y avons passé une semaine, logés dans un hôtel près du métro Diagonal, à 2 pas de la Casa Mila de Gaudi appelée également La Perdrera... Lit King Size (OMG quel bonheur !), piscine (nous n'y avons pas mis les pieds), proche de tout, mais légèrement en retrait pour éviter la foule et le bruit. Parfait !

Barcelone au mois d'août, c'est un peu comme Les Galeries Lafayette le premier jour des soldes, c'est blindé ! Je ne crois pas avoir jamais vu autant de touristes concentrés en un même endroit. Ni sur les Champs à Paris ou sous la Tour Eiffel, ni nulle part ailleurs. C'est simple, les gens nous abordaient naturellement en anglais, j'avais l'impression que la ville avait été investie par les anglais, les hollandais, les allemands et bien sûr les français que nous entendions à chaque mètre parcouru... C'est à vrai dire ce qui m'a le moins plu lors de notre séjour... Qui veut dire touristes, dit aussi files d'attentes interminables... Nous avons d'ailleurs abandonné l'idée de visiter la Sagrada Familia après avoir estimé la file d'attente à environ 3 heures...

Pas de Sagrada donc... Mais du Gaudi, si ! Si vous ne vous intéressez pas au travail de Gaudi, passez donc votre chemin... Cet architecte catalan a façonné la ville...Il a dessiné de nombreux bâtiments, fantaisistes, modernes, ou un peu fous, c'est un bonheur pour les yeux de voir cette exubérance architecturale... Inspiré souvent par les éléments de la nature et du monde marin, ses oeuvres sont chargées... minérales... voir animales... Alors que certaines de ses constructions semblent tout droit tirées du conte d'Ansel et Gretel (voir le parc Güell), sa chambre et l'intérieur d'un des ses appartements est à l'opposé de tout ce qu'il a produit. Très minimaliste, décorée d'une croix énorme et d'un prie dieu, l'homme était très pieux et simple dans son intimité. Antoni Gaudí est mort à Barcelone renversé par un tramway le 10 Juin 1926. Une mort bien bête pour un homme avec une vie si productive et riche !

Nos pieds étaient notre principale manière de nous déplacer car à mon avis, pour visiter Barcelone et en apprécier ses subtilités, il faut (presque) TOUT faire à pieds. Le Barri Gotic, la vieille ville, le quartier de Gracia, les musées ou les nombreuses rues piétonnes n'ont (presque) plus de secrets pour nous. Si vous souhaitez apprécier la ville comme elle le mérite, sortez des sentiers battus. Les lieux touristiques c'est une chose, les petites rues désertes, calmes, les détails saugrenus ou charmants, c'est là que vous les trouverez... Je n'ai donc pas été subjuguée par les fameuses Ramblas. Beaucoup trop de monde, de pièges à touristes, de restos attrape-nigauds... A un autre moment de l'année, elles doivent être beaucoup plus appréciables. Mais en plein mois d'août avec un soleil de plomb, une température qui avoisine les 35° et 10 touristes au mètre carré, oui bof... Croiser par contre un chanteur dans une petite rue, voir un vieux couple se mettre à danser, sembler aussi amoureux qu'au premier jour, tout ça sur une complainte catalane envoutante, ça c'est chouette !

Cette semaine a été également l'occasion de se repaître des fameuses tapas, au rythme espagnol bien sûr, repas de midi à 15h et du soir à 22h. Ces quelques jours n'ont pas été des plus diététiques, mais nous avons fait honneur à la cuisine catalane... Bombas, poivrons marinés, calamars, beignets d'aubergine de poulet ou de fromage ont fait partie de notre quotidien... Concernant les restaurants, tous les guides vous le diront, mais il ne faut pas tenter les rues ultra-touristiques pour trouver la perle rare... Trop chers et peu goûteux, il vaut mieux s'éloigner un peu... Je retiendrais 2 endroits. A l'opposés. La Bombeta à Barceloneta, bar à tapas ou il faut faire la queue pour manger (les guides vous le diront aussi, s'il y a la queue c'est que c'est bon !). Un bar type cantine de famille tenu par des hommes que l'on dirait tout droit sortis du "Parrain", la cinquantaine, certainement le frère, le cousin, le pote et le père... Là dedans, ça brasse, ça crie, ça rie et ça sent l'espagne ! Ambiance assurée. Dans un autre style, non loin de La Perdrera, La Pepita, conseillée par le routard, où dans une ambiance plus calme vous pourrez déguster des tapas originales, plus fines accompagnées d'un bon verre de vin. Un régal !

Bon je ne vais pas vous lister nos visites ou tout vous raconter en détails, car c'est 10 posts qu'il faudrait autrement... et celui-ci est déjà, excusez-moi, bien long ! Si vous avez envie de visiter Barcelone et que vous avez des questions, n'hésitez pas, je me ferais un plaisir de vous éclairer... Sans prétention, je crois d'ailleurs qu'on y retournera une semaine avec un couple de potes pour profiter de Barcelone by night et des nuits Barcelonaises... Visiter en long en large en travers, ou faire la fête toute la nuit, il faut choisir... et là, on était pas d'attaque après 23h :-)

Adios amigos ! Ou plutôt adéu amics, parce que oui, à Barcelone, on ne parle pas espagnol !